1

Buddha. Thaïlande. Ca 8° siècle

Bronze. H. : 30,5 cm. Estimation : 25 000 / 35 000 €

Note: Exceptionnelle représentation du Buddha assis “à l'européenne”, pralambapadâsana, suivant une iconographie qui serait apparue en Inde à
Amarâvatî ou Nâgârjunakonda vers le 3° siècle de notre ère. Cette attitude attestée par la suite en Inde n'y rencontrera pas le succès qui sera le sien en Asie du Sud Est, à Java, au Cambodge pré-Angkorien, et surtout en Thaïlande à Dvâravatî où il est possible de considérer qu'elle connaîtra son apogée. Bien que la main droite ait disparu, la position de la gauche permet, suivant les conventions spécifiques du style Môn de Dvâravatî d'identifier le geste du buddha comme celui de la mise en mouvement de la loi bouddhique, dharmacakramudrâ.
Il s'agit donc d'une représentation du premier sermon de çakyamuni. Le caractère légèrement surdimensionné de la main restante répond également à une convention stylistique caractéristique de ce style, probablement dans le but de bien mettre ne évidence la gestuelle.
Au delà de la dimension importante pour une figuration assise, on notera le beau traitement du costume, et la superbe patine qui recouvre l'oeuvre.
Petits accidents et manques visibles, restes de tenons ayant servi à le fixer sur un trône visibles sous les fesses et les pieds.
Fondamental pour la compréhension de la diffusion de l'art Indien en Thaïlande et dans toute l'Asie du Sud est, l'art de Dvâravatî demeure encore très mal connu.

Pour en savoir plus, on se référera à la thèse de Pierre Dupont “L'archéologie Mône de Dvâravatî” Ecole Française d'Extrême-Orient 1959, et au catalogue de l'exposition actuelle au Musée Guimet “Dvâravatî - aux sources du bouddhisme en Thaïlande” RMN 2009, Pierre Baptiste et Thierry Zéphir commissaires.

Vente du Vendredi 17 avril 2009. Arts Primitifs, Arts d'Asie. Aguttes - Paris. Experts : Marie-Catherine DAFFOS - Jean-Luc ESTOURNEL