a

Jean Després (1889-1980). Spectaculaire centre de table en métal argenté martelé

coupe ovalisée reposant sur une base ovale bordée à la base d'une large chaîne à maillons plats. Signature en application « J.Després », et mention 28.4.70. Haut.. 6,8 cm- Long.. 60 cm- Larg.. 28 cm; Estimation : € 12,000-15,000

b

Jean Després (1889-1980). Paire de salerons en argent

coupelles facettées reposant sur une double rangée de sphères. Signature manuscrite « Jean Desprès » et poinçons de titre et d'orfèvre. Diam. 4,3 cm. Estimation : € 800-1,200

c

Jean Després (1889-1980). Couverts de service comprenant une cuillère et une fourchette à servir.

Les manches présent l'aspect fortement martelé avec élargissement à la partie inférieure accueillant deux rameaux stylisés en bas-relief, soulignés de trois perles, la partie supérieure arrière des manches s'épanouit en fleur de lys sur le corps du couvert. Poinçons d'orfèvre et Minerve. Poids 320 g. Estimation : € 1,800-2,000

d

Jean Després (1889-1980). Ménagère en argent comprenant douze cuillères, douze couteaux et douze fourchettes.

Les manches présent l'aspect fortement martelé avec élargissement à la partie inférieure accueillant deux rameaux stylisés en bas-relief, soulignés de trois perles, la partie supérieure arrière des manches, s'épanouit en fleur de lys sur le corps du couvert. Poinçons d'orfèvre et Minerve. Poids de l'ensemble sans les couteaux 2563 g. Estimation : € 16,000-18,000

Bibliographie :  Melissa Gabardi, Jean Després, Bijoutier et orfèvre, entre Art Déco et modernité, Norma Éditions, Les Arts Décoratifs, Paris, 2009, modèle à rapprocher de ceux reproduits pp. 154 et 190

Tajan. ART MODERNE, ART CONTEMPORAIN & DESIGN, 28 juil. 2009 20:00, Monaco www.tajan.com

Et égaulement aujourd'hui,

e

Jean Després : Pelle à tarte modèle Gourmette métal argenté.

Estimation : 300/400 €

Samedi 11 juillet – Tonnerre Enchères, Magny. Email : tonnerre@interencheres.com

fNé à Souvigny le 15 juin 1889, Jean Després s'initie très jeune au métier d'orfèvre à la dure école de vieux artisans du Marais et suit, le soir, des cours de dessin ; il marque bientôt un vif goût pour la peinture.

La guerre de 1914 le prend ; à sa libération il abandonne toutes activités picturales pour se consacrer au métal - argent, or, étain, qu'il travaille au marteau. Il oriente ses recherches vers des conceptions résolument modernes et expose pour la première fois aux Indépendants ; depuis 1928 aux salons des Artistes Décorateurs, d'Automne, à la Nationale des Beaux Arts puis aux Tuileries et participe à toutes les grandes expositions à l'Etranger.

Médaille d'or de l'aéro-club de France, en 1936, pour des coupes et bijoux se rapportant à l'aviation, diplôme d'honneur à l' Exposition Internationale de 1937 et prix des Arts Décoratifs ; hors concours aux expositions de l'Artisanat à titre de créateur - exécutant. S'est toujours occupé activement des problèmes corporatifs ; Président de Syndicat depuis 1940, Délégué professionnel à la Protection artistique, au bureau International de la Bijouterie - Orfèvrerie, Rapporteur pour l'orfèvrerie à la Commission des Récompenses de la Société d'Encouragement à l'Art et à l'Industrie.

Jean Després est Chevalier de la Légion d'Honneur depuis 1938. Bibliographie : Waldemar George, Jean Fougère.- Jean Després. Ed. Riegel, 1952. Jean Després orfèvre, artisan passionné pour son métier aime à travailler de ses mains et ne répète jamais aucune Pièce. Les obligations professionnelles - clientèle et expositions à Paris - ne l'ont jamais détaché de son Morvan où il puise, si ce n'est son inspiration, du moins un goût terrien et bourguignon - pour la vigueur rustique, l'ampleur généreuse de formes qui caractérisent son orfèvrerie de table où figurent en première Place Pichets et taste-vin.

Jean Després a eu, et continue d'avoir, une influence très personnelle sur l'évolution du bijou. Sa dernière affectation lors de la guerre - dessinateur technique pour l'aviation - a joué un rôle déterminant dans l'orientation de ses premières recherches. En dessinant cames, bielles ou engrenages, il a compris la beauté des pièces de mécanique.

Ses bijoux sont la logique conséquence de cette découverte expérimentale. S'il s'est peu à peu libéré de cette influence, il est demeuré fidèle aux formes solides, pures, où les arêtes vives s'allient curieusement aux galbes de la forme ronde. Il aime à opposer les colorations des ors blancs ou rouges et la matité claire de l'argent et s'il a été appelé à monter des Pierres précieuses, ses bagues, clips, bracelets, colliers les plus beaux, se contentent des jeux de métaux incrustés d'ivoire, de laque, de cristal de roche, d'onyx, d'agates, de turquoises ou de topazes. Jean Després, peut-être grâce à son voisinage avec la basilique de Vézelay - dont il organise, en collaboration avec le Musée d'art Moderne, les expositions d'art sacré - s'est particulièrement intéressé aux problèmes de l'orfèvrerie religieuse pour lesquels il a trouvé des solutions où la beauté originelle du métal est exaltée par la valeur expressive de volumes harmonieusement équilibrés. (Texte extrait de la revue Mobilier et Decoration N° 5 Juin 1954)

Et voici une galerie des dernières adjudications de pièces de Jean Desprès:

a

Jean Després (1889-1980) : Important vase moderniste en dinanderie d’étain à surface entièrement martelée.

Le corps principal, de forme cornet, repose sur un pied cylindrique rythmé de huit épaisses barrettes verticales réunies, entre elles, par des sphères facettées. Le tout est reçu par une base circulaire. Signé à la point sous la base. Hauteur : 36 cm. Adjugé 27 000€ (Prix au marteau)

Dimanche 26 août 2008 - Mes Sausverd & Aubert, Joigny (89)

b

Jean Després (1889-1980) : Seau à champagne en métal argenté reposant sur un talon en retrait.

Le corps, entièrement martelé, reçoit deux anses en volutes, chacune fixée par une petite sphère.
Le bord supérieur, en ressaut, est orné d’une double rangée de perles. Signature manuscrite à la pointe sous la base. H. 23 cm. Adjugé 3500 € (Prix au marteau)

Samedi 16 juin 2007 – Sadde, Dijon (21)

c

Jean Després (1889-1980) : Boîte de section ovale réalisée en métal argenté entièrement martelé.

La base est ornée sur son pourtour d'un jonc maintenu en trompe l'oeil par quatre attaches. Le couvercle, reposant en léger débordement, est muni d'une prise à gradin de facture moderniste. Porte le poinçon de Maître orfèvre. Dim. 6 x 21 x 14,5 cm. Adjugé 2800 € (Prix au marteau)

Samedi 16 juin 2007 – Sadde, Dijon (21)

d

Jean Després (1889-1980) : Exceptionnelle paire de candélabres modernistes en métal argenté à quatre bras de lumière recevant des bobèches martelées.

L'imposant fut de section carrée, entièrement martelé et reposant sur une base au pourtour en ressaut, est orné sur chacune de ses faces de deux demi sphères. Il supporte une bobèche centrale martelée. Signature manuscrite à la pointe sur les deux pièces. Dim. 32 x 46 x 46 cm. Adjugé 26 000 € (Prix au marteau)

Samedi 16 juin 2007 – Sadde, Dijon (21)

e

Jean Després (1889-1980) : Série de quatre porte-couteaux modernistes en métal argenté.

La base rectangulaire est entièrement martelée. Poinçon de Maître orfèvre sur chaque pièce. Longueur : 7,5 cm. Adjugé 9 000 € (Prix au marteau)

Samedi 16 juin 2007 – Sadde, Dijon (21)

a

Jean Després (1889-1980) : Important plat réalisé en métal argenté.

Le fond en cuvette est entièrement martelé. Les prises latérales en applications sont formées par d'imposantes gourmettes à maillons plats. Signature manuscrite à la pointe. Dim. 1,2 x 50,3 x 38 cm. Adjugé 5100 € (Prix au marteau)

Samedi 16 juin 2007 – Sadde, Dijon (21)

b

Travail de Jean Després exécuté vers 1950. Partie de service de couverts en argent Minerve

à spatule plate martelée, agrafée d'un coulant simulé, comme le cuilleron et le fourchon uni. Composé : douze couverts de table, douze couverts à poisson, un service à poisson, une louche et une cuiller à ragoût. Poids total : 4,9 kg. Poinçon : JD. De même modèle en métal argenté, lame inox : douze couteaux de table et deux couteaux à fromage. Adjugé 26000 € (Prix au marteau)

Voir la reproduction de couverts de même inspiration dans l’ouvrage de Melissa Gabardi, p. 168.

Vendredi 23 octobre 2005 – Sadde, Dijon (21)

untitled24

Jean Després (1889-1980) : Soupière en métal argenté martelé à 2 anses,

reposant sur un rang de gourmette, à 2 anses à décor de perle, prise en forme de perle sur rang de gourmette, signée et datée 22-4-62, Diamètre max. 14,5 cm. H. max. 14,5 cm. Adjugé 6800 € (Prix au marteau)

Dimanche 15 avril 2007 Lefranc, Auxerre (89)

untitled25

Jean Després (1889-1980) : Importante verseuse en étain martelé,

signée et datée 6-6-60. H. max. 29,5 cm. Adjugé 6 000 € (Prix au marteau)

Dimanche 15 avril 2007 Lefranc, Auxerre (89)

aUne partie de la collection municipale de Jean Desprès ayant été prêtée au Musée des Arts Décoratifs de Paris pour une exposition rétrospective en hommage à cet artiste, le Musée de l’Avallonnais offre jusqu’à la fin juillet, un nouveau regard sur les objets de ce célèbre orfèvre, avallonnais d’adoption. Réalisée grâce à différents prêts de particuliers, cette exposition vous fera découvrir de nouveaux objets des arts de la table – notamment des couverts en vermeil, quelques objets religieux, et des bijoux inédits, en argent ou en étain, alliés à l’ivoire, au galuchat (peau de requin), aux pierres précieuses ou semi précieuses.

Musée de l'Avallonnais jusqu'au 31 juillet 2009, de 14h à 18h les week end, jours fériés et vacances scolaires toutes zones. Fermée le Mardi