1_Frontispiece__det_of_mss_1040a_

Le Centre Pompidou célèbre, par une grande rétrospective présentée du 14 octobre 2009 au 8 mars 2010, l’oeuvre du plus grand peintre de la scène française actuelle, Pierre Soulages.

À la veille de son quatre-vingt dixième anniversaire, Pierre Soulages, «peintre du noir et de la lumière», est reconnu comme l’une des figures majeures de l’abstraction depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le Centre Pompidou a consacré une première grande exposition à Pierre Soulages en 1979 faisant suite à celle présentée au Musée national d’art moderne en 1967, avant l’ouverture du Centre. Retraçant plus de 60 ans de peinture, l’exposition de cet automne permettra une lecture nouvelle du travail de l’artiste en insistant sur les développements récents de son oeuvre. L’exposition rassemblera plus d’une centaine d’oeuvres majeures créées de 1946 à aujourd’hui, des étonnants brous de noix des années 1947 – 1949 aux peintures des dernières années - la plupart inédites - qui manifestent le dynamisme et la diversité d’une oeuvre toujours en devenir.

48_brou_65x50_MNAM_1

Pierre Soulages, Brou de noix 65 x 50 cm, 1948. Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Diffusion RMN © Adagp, Paris 2009

La première partie de l’exposition mettra l’accent sur la période fondatrice de l’œuvre de Pierre Soulages avec un ensemble important des premières peintures sur papier et des fameux goudrons sur verre, ainsi qu’un choix de peintures parmi les plus représentatives des années 1950 à 1970, période la plus connue de l’oeuvre de l’artiste.

Soulages194845_5x76_5_1948

Pierre Soulages, Goudron sur verre 45.5 x 76.5 cm, 1948. Collection particulière. Archives Pierre Soulages, Paris (photo DR) © Adagp, Paris 2009

En 1979, Pierre Soulages, qui peint déjà depuis plus de trente ans, aborde une nouvelle phase de son oeuvre qu’il qualifiera d’Outrenoir où s’affirme la lumière diffusée par reflets sur une surface entièrement recouverte de noir. En se concentrant sur ce pigment unique et sur la relation du noir à la lumière, Pierre Soulages conçoit un espace pictural qui, en dépit de l’emploi d’une seule couleur, se situe à l’opposé du monochrome dans la trajectoire de l’art moderne. L’exposition mettra clairement en évidence cette «peinture autre» dans toute sa diversité.

Soulages1950

Pierre Soulages, Peinture 146 x 114 cm, 1950. Huile sur toile. Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Diffusion RMN © Adagp, Paris 2009

Soulages1970

Pierre Soulages, Peinture 202 x 327 cm, 17 janvier 1970. Huile sur toile, 202 x 327 cm. Collection particulière. Archives Pierre Soulages, Paris © Adagp, Paris 2009

Soulages

Pierre Soulages, Peinture 260 x 202 cm, 19 juin 1963. Huile sur toile. Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Diffusion RMN © Adagp, Paris 2009

Dans la dernière partie du parcours, de grands polyptyques récents seront installés en suspension dans l’espace.

Soulages1985

Pierre Soulages, Peinture 324 x 362 cm, 1985. Polyptyque C (4 éléments de 81 x 362 cm, superposés) Huile sur toile. Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Diffusion RMN © Adagp, Paris 2009

Soulages1999

Pierre Soulages, Peinture 324 x 181 cm, 14 mars 1999. Polyptyque (4 éléments de 81 x 181 cm superposés) Acrylique/toile. Collection particulière. Archives Pierre Soulages, Paris (photo Jean-Louis Losi) © Adagp, Paris 2009

Soulages2008

Pierre Soulages, Peinture 222 x 314 cm, 24 février 2008. Dyptique (2 éléments de 222 x 157 cm superposés) Acrylique/toile. © Adagp, Paris 2009

Soulages2009

Pierre Soulages, Peinture 324 x 181 cm, 19 février 2009. Polyptyque (4 éléments de 81 x 181 cm superposés) Acrylique/toile. Collection particulière. Archives Pierre Soulages, Paris (photo Georges Poncet) 

Pour accompagner cette grande rétrospective, un important ouvrage paraîtra aux Éditions du Centre Pompidou qui organise en janvier 2010, en collaboration avec l'université François-Rabelais de Tours et l’INHA, un colloque international, placé sous la responsabilité scientifique d’Éric de Chassey.

Visions du vernissage

DSC04421

DSC04422

DSC04429

DSC04424

Portrait flou du "Maître"

DSC04426

DSC04427

Arnaud

DSC04428

Philippe et Geneviève

3

French abstractionist Pierre Soulages poses for the media in front of his paintings at the Centre Pompidou. Photo: Reuters/Jacky Naegelen (France Entertainment)

PARIS.- With this major retrospective, the Centre Pompidou celebrates the work of Pierre Soulages, indisputably the greatest living French painter. Soon to be ninety, Soulages, the “painter of black and light,” is recognized as one of the major abstract artists of the post-War period.

The Centre Pompidou staged its first major exhibition of Soulages’s work in 1979, which followed another held at the Musée National d’Art Moderne in 1967, before the Centre opened. Looking back over more than 60 years of activity, this autumn’s exhibition will offer a new reading of the artist’s work, with an emphasis on recent developments in his painting. It will bring together more than a hundred major pieces produced between 1946 and the present, from the tremendous walnut-stain works of 1947-1949 to the paintings of the recent years – many of the latter here exhibited for the first time – testimony to the dynamism and diversity of a body of work characterized by ceaseless development.

The opening section of the exhibition will focus on the first, foundational period of Soulages’s work, with a substantial group of works on paper and tar on glass works, followed by a representative selection of paintings from 1950 to 1970, the best-known period of the artist’s career.

In 1979, Pierre Soulages, who had already been painting for three decades, embarked on a new phase with works he called Outrenoir [Ultra-Black], based on the light reflected from a surface entirely covered in black. Using only the latter and working on the relation between black and light, Soulages constructed a pictorial space that – despite his reliance on one single color – stands opposed to the monochrome in the development of modern art. The exhibition will thoroughly explore this “other painting” in all its diversity.

In the concluding section, the recent large multi-paneled paintings will be displayed hanging freely within the exhibition space.

3h_Mosque_Lamp_gls_572_large

Visitors look at paintings by French abstractionist Pierre Soulages at the Centre Pompidou. Photo: Reuters/Jacky Naegelen (France Entertainment)