1486

Vincent Van Gogh © Vincent Van Gogh.

Les dates retenues pour le propos de cette exposition correspondent au voyage d'Edouard Manet en Italie en 1853, au cours duquel celui-ci visite les Offices de Florence et copie la Vénus d'Urbino de Titien. Degas et Gustave Moreau lui succèderont en 1858, séjournant de façon plus traditionnelle à Rome. 1917, c'est le voyage de Picasso avec Diaghilev et les Ballets Russes pour Parade, qui marque dans la carrière de l'artiste le début du retour à la figure qu'il développera dans les années 1920.

Cette exposition réunit une centaine d'oeuvres issues de collections publiques et privées françaises et européennes. Elle bénéficie de prêts exceptionnels du Musée d'Orsay. Organisée en deux grandes sections : le voyage en Italie et la mémoire des maîtres, l'exposition permet de souligner que l'Italie, ses paysages, sa lumière constituent une source iconographique inépuisable, de même que la culture italienne, tout particulièrement la littérature, la peinture et la sculpture restent au coeur de la formation de tous les artistes européens.

Le voyage en Italie offre aux artistes la découverte des grands maîtres qu'ils vont alors copier. Des fresques pompéiennes à Véronèse, de Mantegna à Michel-Ange, des bronzes romains à Botticelli, tout est objet d'attention. Si Venise devient une des villes préférées des impressionnistes, Rome, Naples et la Sicile sont également source d'inspiration. Le caractère plus sauvage des régions du sud sert de motif autant à Gustave Moreau qu'à Renoir. La violence de la lumière de ces contrées écrase les volumes, accentue les contrastes et conduit les artistes à construire avec rigueur et à simplifier les compositions.

20 nov.-01 mars 2010. Musée des beaux-arts de Nantes, 10, rue Georges-Clemenceau 44000 Nantes - T. 33 2 51 17 45 00 - musee-beaux-arts@mairie-nantes.fr - http://www.nantes.fr/culture/musees/musee-des-beaux-arts.html