1486

Charlotte Perriand, Exposition Charlotte Perriand, 2006. Centre Georges Pompidou. Courtesy Centre Pompidou © AChP 2005, Adagp, Paris 2005

Créatrice incontournable du XXe siècle, Charlotte Perriand (1903-1999) est l'une des fondatrices de l'architecture d'intérieur moderne. Figurant parmi les pionniers du design, elle n'a cessé durant soixante dix ans de création, de mener une réflexion politique et éthique sur un habitat adapté à l'homme.


C'est dès l'âge de 24 ans, deux ans après sa sortie de l'école de l'Union centrale des arts décoratifs qu'elle figure dans l'avant garde française. Elle se fait remarquer grâce à son Bar sous le toit exposé au Salon d'automne en 1927. Le Corbusier lui propose de s'associer à lui et à Pierre Jeanneret pour l'aménagement intérieur, le mobilier et l'équipement des villas qu'ils construisent. En 1929, elle est l'une des cofondatrices de l'Union des artistes modernes (UAM) présidée par Robert Mallet-Stevens. Durant les dix années de sa collaboration avec Le Corbusier, elle poursuit des recherches sur un habitat et un mobilier pour le plus grand nombre. Elle prend en compte les matériaux, la fonctionnalité, les loisirs et le bien-être pour un logement social. Elle partage avec Fernand Léger la réalisation du Pavillon de l'agriculture pour l'Exposition Internationale de 1937. Parallèlement elle développe la technique du photomontage pour la communication de ses idées politiques.
En 1940, elle part pour le Japon où elle a été nommée conseillère en l'art industriel. Très influencée par l'architecture locale, Charlotte Perriand découvre une conception de l'habitat traditionnel qui rejoint les idées les plus avant-gardistes.


En 1952, elle signe avec les Ateliers Jean Prouvé et se retrouve chargée de l'amélioration esthétique des meubles existants. Charlotte Perriand finira sa carrière en se consacrant dans les années 1970 et 1980 à la réalisation de la station de Arcs en Savoie.

Rappelons que l'’oeuvre la plus inattendue de la vente des Arts Décoratifs du XXe siècle et Design chez Sotheby’s, le 25 novembre dernier, a été la table extensible modèle de luxe, 1927-1930, conservée dans la famille depuis l’origine, celle du compositeur Jean Rivier (1896-1987). Estimée 250.000 à 400.000 €, elle a battu le record mondial à 504.750 € pour une pièce de Charlotte Perriand.

L’originalité de cette pièce unique réside dans le plateau couvert de linoleum brun-orangé qui se déroule grâce à une manivelle fixée à un casier en métal laqué crème. La table repose sur un double piétement latéral en tube d’acier chromé cintré finissant sur roulettes.