2_Frans_Hals_St_Mark

ROCHAS par Olivier THEYSKENS, Automne-Hiver 2004/2005, Robe bustier grand soir en gazar noir rebrodée à partir des petites hanches de plumes de coq noir, turquoise, blanc. Estimation: 1 500 / 2 000 €.

ROCHAS par Olivier THEYSKENS - Collections de 2003 a 2007

Apres le succès des ventes "L’Univers de Denise et Paul Poiret, 1905-1928" et "Paco Rabanne", PIASA assistée du cabinet d’expertises D.Chombert –F.Sternbach dispersera, le 10 mars prochain, une centaine de pièces émanant de la prestigieuse Maison Rochas, Collections Olivier Theyskens.

Tous les modèles présentés ici ont été crées entre 2003 et 2006 par Olivier Theyskens, alors directeur artistique de la Maison Rochas. Grace a son talent, il a su faire renaitre le style Rochas, tant par l’élégance, l’originalité et l’harmonie des courbes, si chère a Marcel Rochas. Ce sont, pour la plupart, des modèles uniques de collection, ou crées sur commande spéciale pour des personnalités ou des stars comme ce tailleur en taffetas bleu canard, modèle Automne-Hiver 2004/2005, porte par Emmanuelle Béart au Festival de Cannes ou cette somptueuse robe bustier grand soir en gazar noir portée par Nicole Kidman et qui fit la couverture du magazine Harper’ Bazaar.

1_Cranach_David_and_Bathsheba

Robe portée par Madame Nicole KIDMAN et qui fit la couverture du magazine HaRper’s BazAar

Marcel Rochas, l’un des plus grands couturiers et parfumeurs français, inventa la guêpière en 1946 et imagina une collection de lingerie, glamour et audacieuse pour cette époque. S’il créa les robes de nombreux films français, il fut également le couturier des plus grandes stars hollywoodiennes, dont les formes voluptueuses l’inspirèrent pour adopter son style. Il mit tout son génie et son savoir-faire au service de la beauté des femmes incarnée par Hélène, jeune mannequin de 20 ans qu’il épousa en 1944. Il lui dédira le parfum Femme, crée par le nez Edmond Roudnitska. Elle devint alors son égérie et son idéal de l’élégance. Il avait plaisir a jouer subtilement avec les matières et les couleurs afin de magnifier les courbes féminines qui l’ont toujours subjugué.

Il va régner sur la couture parisienne de 1925 à 1955 grâce a son nouveau code de l’élégance, et les femmes modernes et délicates adopteront d’emblée ce nouveau style. Il sera également le premier couturier à créer des bijoux et accessoires de mode sous son nom. En 1955, il meurt a 53 ans, sa femme Hélène prendra alors sa succession. La Maison de Couture Rochas ne reviendra dans le monde de la Mode qu’en 1988, grâce au designer irlandais Peter O’Brian qui donnera sa signature à la silhouette allongée des années 1990, telle que l’aurait réalisée Marcel Rochas.

En janvier 2003, Olivier Theyskens est nomme directeur artistique. Il se donnera pour mission de faire revivre le style Rochas à travers « ses nouveaux classiques » de prêt-à-porter sur mesure, ainsi que des thèmes tels que, la guêpière, la dentelle de Chantilly, le tailleur, le rose et le noir. Grace a son inspiration, sa sensibilité et ses idées originales, il apportera un nouvel élan de créativité à cette grande Maison, tout en sachant conserver l’âme du Maitre. « Le nom de M.R. m’inspire. Il est fait de distinction, de féminité, avec cette touche intellectuelle si parisienne ».

Apres avoir quitté la Maison Rochas, Olivier Theyskens a été quelques temps le directeur artistique de la Maison Nina Ricci. Cette vente contribue également à rendre hommage à ce grand créateur qui a mis son talent au service de la Maison Rochas. Depuis la collection Automne-Hiver 2009/2010, le nouveau directeur artistique de la Maison Rochas est Monsieur Marco Zanini.

02_giovanni_da_ponte

ROCHAS par Olivier THEYSKENS, Automne-Hiver 2003/2004, Robe et veste dentelle, pièce unique. Estimation: 1 300 € / ROCHAS par Olivier THEYSKENS, Automne-Hiver 2004/2005, Robe dentelle noire, pièce unique. Estimation: 700 €

Importants ensemble de dessins, aquarelles et crayons, prototypes de chaussures, par Roger VIVIER (1907-1998)

3h_Mosque_Lamp_gls_572_large

Roger VIVIER, c. 1963. Projet de sandales du soir sur papier Canson gris au crayon rose, blanc rehaussé de violet. Signé en bas à droite. Estimation : 400/500 €

Dans le cadre de cette vacation, un important ensemble de dessins, aquarelles, crayons et techniques mixtes réalises par Roger Vivier, seront également proposes. Roger Vivier, ce createur de génie, ne a Paris en 1907, passionne de théâtre et de music-hall pour lesquels il fabriquait des décors, a crée ses premiers modèles de chaussures sur mesure pour Joséphine Baker et Mistinguett.

Il a su transformer un accessoire basique en objet de luxe que toutes les femmes, célèbres ou non, veulent porter à tout prix. Parmi ses clients prestigieux, il comptera les Beatles ainsi que Brigitte Bardot pour laquelle il crée, début 1960, ses mythiques cuissardes en cuir qu’elle porte pour chanter "Harley Davidson" . Dans Belle de Jour, Catherine Deneuve est chaussée des fameux escarpins a boucles quil crée pour Yves Saint-Laurent en 1965, et qui restent a ce jour le plus grand best-seller de la marque.

Toujours novateur, il est celui qui inventa le fameux talon aiguille et fut l’un des premiers à oser utiliser des matériaux autres que le cuir, tels que tissus, vinyle, perles, strass…. Chaque modèle devient alors une œuvre d’art, comme en témoignent ces croquis et dessins aujourd’hui disperses. Il a d’ailleurs été surnomme le "Fragonard de la chaussure". Un escarpin Roger Vivier devient alors la référence incontournable dans la garde-robe d’une femme élégante et moderne. Même les plus grands noms de la mode utilisent son talent et sa signature pour parfaire leur renommée. Il s’éteint en 1978, laissant âpres lui un empire de 70 ans de créations d’excellence, immortalisées grâce a son savoir-faire de génie.

04_Master_Johnson

Roger VIVIER, c. 1960. Projet d'escarpin brodé à talon virgule, dessin découpé sur papier Canson beige rehaussé d’aquarelle marron. Signé sur le talon du monogramme. Estimation : 200/300 € / Roger VIVIER, c. 1965/1970. Projet de botte, dessin découpé sur papier calque à l’encre de Chine rehaussé d’applications en forme de botehs ornés de feutre marine. Signé au crayon de couleur du monogramme. Estimation : 200/300 €

Bijoux d'artistes et de couture dont bijoux en terre cuite de Billy Boy pour Thierry Mugler (Collection africaine, 1985) et des bijoux de Serge Manzon

4_Rectangular_casket__front_

Bijoux en terre cuite par Billy Boy pour Thierry Mugler. Collection africaine, 1985

Les amateurs et collectionneurs de bijoux d’artistes et de couture pourront aussi découvrir la collection africaine, créée en 1985, par Billy Boy (né en 1960). Il est l’un des rares créateurs contemporains de bijoux répute pour sa grande originalité et son design. Billy Boy a puise son inspiration au sein de sa culture Pop Art qui la toujours influence. Il ouvre à New York sa première maison qui a un succès immédiat auprès des stars et célébrités. En 1980, une deuxième succursale voit le jour à Paris et le consacre définitivement. Toutes les pièces présentées dans cette vente ont été spécialement conçues pour le couturier Thierry Mugler. Chaque modèle est une pièce unique et représente une véritable œuvre d’art.

4

Bijoux de Serge Manzon

Des bijoux de Serge Manzon (1930/1998) viendront compléter également cet ensemble. Ce grand designer des arts décoratifs du XXe, fut choisi par Pierre Cardin dans les années 70, pour collaborer avec lui à la création de bijoux Haute Couture. Toute sa ligne de meubles porte l’empreinte du style et de l’esthétique des années 20, période qu’il affectionnait particulièrement. Sa signature en fera une valeur sure, lui garantissant le succès et la notoriété. Le même esprit se retrouve à travers ses collections de bijoux de grand luxe qui sont des pièces uniques d’une grande originalité, comme l’illustrent les pièces qui seront présentées le 10 mars prochain à Drouot Richelieu. 

5

Bijoux de Serge Manzon