1276162188125284

Très rare bijou de commandeur ou de grand commandeur de l'ordre de la Couronne de Westphalie. Époque Premier-Empire, 1810-1814.

en or, bandeau émaillé bleu marqué, d'un côté : CHARAKTER UND AUFRICHTIGKEIT et, de l'autre : ERRICHTET DEN XXV DEC. MDCCCIX ; couronne à huit fleurons évidés en dessous, surmontée au centre de l'aigle de Magdebourg adossée au lion de Brunswick sous une couronne royale et portant, au revers, un écu timbré du chiffre : H N ; de part et d'autre, le lion de Cassel et le cheval de Westphalie ; l'ensemble est surmonté d'une aigle impériale couronnée articulée à la hauteur du foudre marqué : JE LES UNIS. Anneau perpendiculaire au bijou, pour être porté en cravate autour du cou, en or, ciselé d'un serpent se mordant la queue. Ce bijou a conservé son ruban d'origine, en moire bleu foncé.
Poids 42 g. Hauteur du bijou seul 67,5 mm ; avec l'anneau 81 mm ; largeur maximale 41 mm. Très bon état. Estimation : 40 000 / 50 000 €

Nota : Il semblerait que les devises du bandeau de la couronne soient inversées, mais on rencontre fréquemment cette disposition. Deux des cinq modèles, exposés au musée de la Légion d'Honneur à Paris, présentent cette anomalie ainsi qu'un bijou de grand commandeur présenté au musée de Cassel et un insigne de chevalier de 2e classe, en demi taille, faisant partie des collections du musée de l'Armée à Bruxelles, ancienne collection BROUWET.

HISTORIQUE : Cet ordre fut créé par Jérôme Napoléon, Roi de Westphalie, frère de l'Empereur Napoléon 1er, le 25 décembre 1809 ; il fut aboli par Louis XVIII, le 19 juillet 1814.

Il comprenait, sans compter les étrangers :
- 10 grands commandeurs (portant la décoration à l'extrémité d'un grand cordon ou en sautoir) ;
- 30 commandeurs la portant en sautoir ;
- 300 chevaliers de 1ère classe, avec insigne en or porté à la boutonnière ;
et plus tard, le 15 août 1812 :
- 500 chevaliers de 2e classe, avec insigne en argent porté à la boutonnière.

On ne connaît actuellement que quelques exemplaires de bijoux de grand commandeur, dont :
- ceux de Jérôme BONAPARTE, l'un, modèle d'orfèvrerie, monté avec des perles (hauteur 78 mm), l'autre en or, du même type que celui que nous présentons, mais légèrement plus petit, faisant partie des collections du musée de Napoléon 1er au château de Fontainebleau ;
-un exemplaire au musée de Cassel, Sammlung Angewandte Kunst, avec anneau transversal (hauteur 75 mm) ; il présente la même anomalie, devises inversées, que le nôtre.
Aucun exemplaire, porté avec le grand cordon, n'est connu ; on ne voit cette représentation que sur le tableau de François-Joseph KINSON, représentant Jérôme et la Reine Catherine, sur la terrasse du château de Wilhelmshohe près de Cassel. De nombreux tableaux montrent Jérôme portant la décoration en sautoir. Un autre tableau de François-Joseph KINSON, peintre officiel du Roi de Westphalie, représente Joseph-Jérôme, Comte SIMÉON, ministre de la Justice et de l'Intérieur du gouvernement du Roi Jérôme, grand commandeur de l'ordre, portant également la décoration en sautoir.

Cuvreau Expertises Enchères SVV - 40990 St Paul les Dax. Vente du Dimanche 20 juin 2010. Hôtel des Ventes - 6 bd St Vincent de Paul - 40990 St Paul les Dax. Expert : A de Villelume