g_GET10gilbertgeorge01

Précédé par l'expression d'"image fabriquée", davantage explicite par rapport à l'idée d'une manipulation, le concept de photographie plasticienne a été inventé au milieu des années quatre-vingt pour désigner toute une production d'images qui, si elle recourt au médium photographique, se distingue de l'usage ordinairement convenu qu'on en fait.

La qualité de «plasticienne» renvoie en effet à l'idée d'une photographie dont l'image procède de diverses manipulations tant des matériaux et des modèles qui la constituent que du format ou de la mise en espace dans lesquels elle est établie.

La fortune critique de cette expression est le corollaire d'une pratique qui n'est plus le seul apanage des photographes mais qui est le fait d'«artistes plasticiens» aussi divers que Gilbert & George, Dieter Appelt, Arnulf Rainer, John Coplans, Georges Rousse, Joachim Mogarra, Myriam Mihindou, etc.

Créateurs d'une fondation d'art contemporain à Alex, entre Annecy et Thônes, Claudine et Jean-Marc Salomon se sont constitués au fil du temps une collection d'oeuvres qui compte notamment une section photographique emblématique de cette qualité d'images.

L'idée d'en présenter une sélection à l'Espace Maurice Novarina de Thonon-les-Bains, dans la galerie de l'Etrave, procède d'une volonté duelle: donner à voir le choix d'un collectionneur au regard de ce genre de production en écho à son action au sein de la fondation qu'il a créée; inscrire la photographie plasticienne dans la dynamique d'une politique d'ouverture vers l'art contemporain telle que la ville en a fait le choix. Comme un aperçu porté sur la création artistique, versant photographie contemporaine.

03 juil.-26 sept. 2010. Dieter Appelt, Wout Berger, John Coplans, Gilbert & George, Risk Hazekamp, Olivier Herring, Ana Mendieta, Myriam Mihindou, Joachim Mogarra, Arnulf Rainer, Georges Rousse, Elisa Sighicelli, Sandy Skoglund