Biennale_Image_VBamps_Broche

Broche orchidee par Paulding Farnham pour Tiffany & C°, vers 1890 © Véronique Bamps

Lors de l’exposition Universelle de Paris en 1889, Tiffany présenta 24 broches figurant chacune de manière très réaliste une variété différente d’orchidée. Ces créations de George Paulding Farnham connurent un succès phénoménal et lui valurent plusieurs médailles. Cet exemplaire-ci, qui représente une « Odontoglossum Maculatum », fait partie des rares qui furent produites juste après l’Exposition Universelle de Paris en 1889.

George Paulding Farnham est l’un des plus grands créateurs et dessinateurs de bijoux que Tiffany ait connu. Grace à lui Tiffany est devenu l’une des joailleries les plus réputées à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Mais par-dessus tout Tiffany lui doit sa renommée en Europe. Ses créations de broches orchidées lui valurent plusieurs médailles et les journaux s’exclamèrent devant la beauté de ces pièces mais aussi devant la qualité de son travail.

Aujourd’hui il n’existe que très peu de bijoux réalisés par Farnham sur le marché. En revanche on en trouvera dans certains musées comme le Metropolitan à New York, le High Museum à Atlanta, etc…

La technique d’émaillage est une technique pratiquement et rares sont les maisons de joaillerie qui, de nos jours, arriveraient à reproduire un résultat aussi proche de la réalité.

La broche proposée par Véronique Bamps est un des rares exemplaires ayant été produit à la suite du succès de l’exposition, c’est pourquoi elle est datée de 1890.

Biennale_Image_VBamps_Collier

Collier modèle "Irradiante" par René Boivin, vers 1933 © Véronique Bamps

Collier ras de cou en argent, modèle « Irradiante », composé d’un croissant couvert de mosaïque de micro miroirs retenu par une chaîne à grands maillons rectangulaires.

Il n’existe que très peu de bijoux réalisés dans cette technique qui fut généralement utilisée pour des boîtes à cigarette, rouges à lèvres etc…

Véronique Bamps est spécialiste en bijoux anciens, datant du milieu du 18e siècle jusqu’aux années 1950. Signés ou anonymes, ils frappent par leur originalité, séduisent par leur esthétique ainsi que par leur grande qualité.
Elle expose sa collection de bijoux anciens dans les salons feutrés de sa galerie bruxelloise et est également présente aux grandes foires internationales d’antiquités.

Madame Véronique BAMPS. BAMPS Véronique. Stand P12. XXVe Biennale des Antiquaires. Grand Palais, 15-22 septembre 2010 - info@veroniquebamps.com