KL_01B

Karl Lagerfeld, Chanel, campagne PAP AH 2009/2010, Heidi Mount. EPA/KARL LAGERFELD / MAISON EUROPEENNE DE LA PHOTOGRAPHIE

L'exposition regroupe, pour la première fois, un ensemble important de photographies de Karl Lagerfeld.

Grand passionné de l'image, Karl Lagerfeld pratique la photographie depuis 1987, accumulant les séances photo pour la publicité et les plus grands magazines de mode internationaux. Il collecte également des clichés plus personnels lors de ses voyages et de ses déambulations parisiennes.

L'exposition s'organise en deux parties, la première consacrée à des thématiques fortes dans le parcours du photographe, telles que le portrait, la mode, le paysage ou l'architecture, la deuxième donne à voir son travail plus expérimental autour du tirage.

"Ce que j'admire le plus ce sont les photographes qui sont passés à la postérité avec une seule image. Une image - je préfère ce mot au mot photo - qui s'est inscrite dans la mémoire collective du monde civilisé comme "The White Fence" de Paul Strand, "The Blessed Art Thou Among Women" de Gertrude Kasebier ou "Le soldat espagnol mourant" de Capa . C'est également valable pour des photographes plus proches de nous comme Richard Avedon et sa célèbre photo "Dovima et les éléphants" - qu'il s'agisse d'une photo de mode ne diminue en rien la qualité de son auteur, au contraire.

J'avoue aimer particulièrement la photographie de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. J'ai une passion pour Stieglitz, Steichen, Clarence White, Demachy et Alvin Langdon Coburn... La photographie allemande des années 20 - et tous ceux qu'elle a influencés par la suite comme Helmut Newton, Peter Lindberg ou Ellen Von Unwerth - me touche très profondément. [...]

Aujourd'hui la photo fait partie de ma vie. Elle ferme le cercle de mes préoccupations artistiques et professionnelles. Je ne vois plus la vie sans sa vision. Je regarde le monde et la mode avec l'oeil de l'appareil. Cela donne à mon travail de base un détachement critique qui aide plus que je ne l'aurais soupçonné.

Mon propre passé ne m'obsède guère, mais j'ai l'étrange impression que mon succès dans la mode s'est intensifié depuis que je fais de la photo. Je vois une relation très positive et très créative entre les deux métiers. Dans ces deux métiers, j'ai toujours été aidé par des équipes formidables. Un très bon atelier de Couture est indispensable pour créer des robes techniquement irréprochables, un tirage parfait, sur un très beau papier, est aussi l'aboutissement d'un travail collectif.

Le papier est ma matière préférée, il est le point de départ d'un dessin et le résultat final d'une photo
".

KL_02B

Karl Lagerfeld, Hommage à Oscar Schlemmer, 1997. EPA/KARL LAGERFELD / MAISON EUROPEENNE DE LA PHOTOGRAPHIE

KL_03B

Karl Lagerfeld, Interview, Maria Carla Boscono, 2001. EPA/KARL LAGERFELD / MAISON EUROPEENNE DE LA PHOTOGRAPHIE

KL_04B

Karl Lagerfeld, Interview, Zhang Ziyi, 2006. EPA/KARL LAGERFELD / MAISON EUROPEENNE DE LA PHOTOGRAPHIE

KL_05B

Karl Lagerfeld, Schwarzkopf, Freja Beha, 2009. EPA/KARL LAGERFELD / MAISON EUROPEENNE DE LA PHOTOGRAPHIE