_B1538ZQBGk___KGrHqV__jkE_pMiDg3sBMgVUU6u0____12

Cheval au pas. Italie (?), XVIIe siècle. photo courtesy Kohn - Paris

Bronze doré et bois de placage. Sujet : H. 35 cm, L. 36 cm. Socle : H. 24 cm, L. 37 cm - Estimation : 100 000 / 120 000 €

Note: Ce majestueux cheval en bronze à patine mordorée se présente tenant l'allure du pas, les pattes antérieures droites et postérieures gauches levées. Il est ceint d'une sangle à boucle et d'une double cordelette au niveau du poitrail. Un licol ouvragé enserre la tête de l'animal tournée légèrement de trois quart. Deux pattes reposent sur un socle en bois de placage de section hexagonale à doucine et mouluré en partie basse. Probablement issu d'un atelier italien, ce cheval au pas est un véritable chef d'œuvre de l'art statuaire animalier du XVIIe siècle. L'ensemble de ce sujet témoigne de la grande maîtrise de la technique du bronze de l'artiste qui a su donner à ce cheval une véritable présence où l'on perçoit tant l'expression de sa force et de sa beauté sauvage que sa soumission à l'Homme. La très haute qualité d'exécution de cette œuvre du plus grand réalisme se manifeste à travers de nombreux détails comme les veines saillantes parcourant l'ensemble de son corps traduisant toute sa vigueur. Au même titre, les plis situés sur l'encolure tout comme la grande attention apportée à la crinière confèrent à notre cheval un magistral port de tête.

Mis à l'écart pendant le Moyen-âge, le thème du cheval redevint un domaine de prédilection pour les artistes de la Renaissance qui lui redonnèrent une place de premier ordre comme il l'occupait durant l'Antiquité.

Léon Battista Alberti(1404-1472) rédigea même un essai sur lui. Au regard des courants humanistes, la plus belle conquête de l'Homme était alors le symbole parfait des puissants. Le recours à la technique du bronze permettait aux artistes de figer dans ce matériau inaltérable l'image de cette gloire. C'est à Donatello que l'on doit, au XVe siècle, une des plus merveilleuses représentations d'un cheval au pas avec son Gattamelata. En pendant de cette attitude, les artistes bronziers des XVe et XVIIe siècles réalisèrent des chevaux cabrés pour faire ressentir toute la fougue et l'ardeur de l'animal.

Kohn - Paris. Vente du Mercredi 17 novembre 2010. Drouot Richelieu - Salle 5 - 9, rue Drouot - 75009 Paris. Pour tous renseignements, veuillez contacter la maison de ventes au +33 (0) 1 44 18 73 00