01

Commode d'époque Louis XIV. photo Artcurial

En placage de bois noirci, filets de laiton, ornementation de bronze ciselé et doré, le plateau à décor de réserves, la façade en arbalète ouvrant par cinq tiroirs sur quatre rangs bordés d'une frise de feuilles d'acanthe, les entrées de serrure au centre en forme de masque de Bacchus, flanquée de montants galbés en partie basse et terminés par des sabots feuillagés
Hauteur : 79 cm. (31 in.), Largeur : 135 cm. (53 in.) Profondeur : 66,5 cm. (25 ¾ in.) - Estimation : 30 000 / 50 000 €

A LOUIS XIV ORMOLU-MOUNTED AND BRASS INLAID EBONISED COMMODE

01

Verdure d'époque Louis XIV, Manufacture d'Aubusson, 1671 provenant de la collection de Louis XIV. photo Artcurial

En laine et soie, représentant un jardin, animé de deux grues au premier plan de part et d'autre d'un oranger, flanqués de deux vases fleuris, des architectures et une fontaine à l'arrière-plan, la bordure à motif de guirlande de fleurs et feuilles d'acanthe ; probablement réduite en hauteur
Hauteur : 287 cm. (113 in.) ( Largeur : 241 cm. (95 in.) - Estimation : 20 000 / 30 000 €

A ROYAL LOUIS XIV AUBUSSON VERDURE TAPESTRY, 1671

Provenance :Collection de Louis XIV.
Vente à Paris, hôtel Drouot, le 1er avril 1949, lot 140 (reproduit).
Collection parisienne.

Cette tapisserie dont la localisation actuelle était inconnue a fait partie de la collection de Louis XIV. Elle a pu être identifiée grâce à l'ouvrage de Jean Vittet et Arnauld Brejon de Lavergnée, La collection de tapisserie de Louis XIV, Dijon, Editions Faton, 2010, pp. 363-364, où elle est reproduite. Les auteurs qui ont pu retranscrire l'Inventaire général des meubles de la Couronne de 1729, document manuscrit encore inédit, ont retrouvé la description de la tenture à laquelle elle appartient : "Sept pièces verdure laine et soye, fabrique d'Aubuson, représentant des païsages, perspectives, pots de fleurs, caisse d'orangers et quelques oyseaux et animaux, dans une bordure fond jaune à rainceaux de plusieurs couleurs et festons de feuilles et fleurs, aïant à chaque coin une feuille d'accante ; la tenture contenant vingt-deux aunes de cours sur deux aunes 1 :2 de haut, cy………..22 aunes sur 2 aunes et ½.." Les auteurs soulignent que suivant l'inventaire de 1673, la bordure était constituée "d'un rinseau rouge, jaune, bleu et gris-de-lin, qui entourent un feston de fueuilles et de fleurs ".
Elle fut livrée au Garde Meuble en 1671par le banquier Evrard Jabach (v1618-1695) dont on sait qu'il patronna les manufactures d'Aubusson dans les années 1668-1671.
Très proche des productions Beauvais, cette pièce en revêt beaucoup de caractéristiques telles que le dessin des bordures ou le style de la végétation. Elle est à rapprocher d'une verdure de Beauvais, vendue par Christie's Paris, le 24 juin 2002, lot 215 provenant également de la collection de Louis XIV, illustrée dans ibid. p. 358.

01

Coffret d'époque Louis XIV. A la manière de Pierre Cole (vers 1620-1685). photo Artcurial

En placage d'ébène, noyer et bois fruitiers, à décor de marqueterie florale, incrustations d'ivoire et ivoire teinté vert, muni d'un tiroir latéral, le couvercle orné au centre d'un oiseau perché sur un branchage fleuri issu d'une feuille d'acanthe, inscrit dans un médaillon, bordé de rinceaux fleuris, l'intérieur muni de compartiments à décor d'oiseaux perchés
Hauteur : 9 cm. (3 ½ in.), Largeur : 39,5 cm. (15 ½ in.), Profondeur : 32,5 cm. (12 ¾ in.) - Estimation : 10 000 / 15 000 €

A LOUIS XIV FLORAL MARQUETRY WALNUT AND IVORY INLAID CASKET, IN THE MANNER OF PIERRE GOLE (CIRCA 1620-1685)

Ce coffret de marqueterie de bois indigènes et incrusté d'ivoire et ivoire teinté, à motif de rinceaux fleuris animés d'oiseaux, son décor disposé autour d'une réserve centrale et la grande qualité de son exécution le rattachent aux créations de Pierre Gole (vers 1620-1685), ébéniste de premier plan de la première partie du règne de Louis XIV. Plusieurs cabinets qui lui sont attribués présentent, en effet, de nombreuses similitudes (cf. Th.H. Lunsingh Scheurleer, Pierre Gole ébéniste de Louis XIV, Dijon 2005).
D'origine hollandaise, Pierre Gole vint s'installer à Paris vers 1640, où il rejoint l'atelier d'Adriaan Garbrandt, rue Guisarde, et dont il épousa l'une des filles en 1645. Il créa sans doute au début de sa carrière des cabinets en ébène en vogue à l'époque et dut rapidement travailler pour la Cour puisqu'il devint « ébéniste du roi » dès 1651. Il executa des pièces de marqueterie de bois sur fond d'écaille, et fut l'un des premiers artisans à développer la marqueterie de métal.
Dans son inventaire après décès dressé en janvier 1685 on trouve mentionnés aux côtés des armoires, bureaux, cabinets, un petit groupe de meubles divers dont plusieurs coffrets, comme l'un très simple en « noyer de Grenoble » ou des écritoires.

Parmi les coffrets passés en vente et attribués à Pierre Gole, citons :
- Sotheby's Amsterdam, 21 novembre 2007, lot 10
- Christie's Paris, le goût Steinitz II, 14 novembre 2007, lot 135.

01

Coffret d'époque Louis XIV. photo Artcurial

En placage d'amarante, ornementation de bronze repoussé et verni, à motif de rinceaux de branchages fleuris ; les deux écoinçons à l'arrière rapportés
Hauteur : 14 cm. (5 ½ in.), Largeur : 36 cm. (14 ¼ in.), Profondeur : 24 cm. (9 ½ in.) - Estimation : 3 000 / 5 000 €

A LOUIS XIV GILT-BRONZE MOUNTED AMARANTH CASKET

Provenance : Ancienne collection F., vente à Fontainebleau, le 29 décembre 1992.

Artcurial - Briest-Poulain-F.Tajan - Paris. Vente du Mercredi 15 décembre 2010. Hôtel Dassault - 7 Rond Point des Champs-Elysées - 75008 - Paris. www.artcurial.com