41

Ecole Espagnole du XVII° siècle. Memento mori. photo Eve

Paire de toiles 97,5 x 118 cm - Estimation : 4 000 - 5 000 €

Memento mori, souviens-toi que tu vas mourir ... et prépare-toi par une pratique régulière de la messe. Deux grands théologiens sont sollicités pour soutenir le propos, tant auprès des fidèles que des prêtres: Saint Anselme (1033-1109) et Saint Thomas d'Aquin (1225-1274) qui s'interrogèrent sur les rapports de l'intelligence et de la foi. Saint Anselme encourage ce damné promis au bain bouillant à vivre pleinement le jour d'aujourd'hui: Une messe de son vivant est préférable à mille après la mort ! Soyez avisés de suivre ce conseil: une seule pièce de monnaie donnée en aumône aujourd'hui en une seule messe vous rapportera plus que les mille des messes dites après votre mort. Aidez donc ceux qui viennent à vous. A celui qui est soumis aux flammes, il est rappelé: Saint Thomas d'Aquin disait une messe et en servait une autre chaque jour. Et moi, si seul, n'en fais pas tant ! Il ne les servait pas mais bien plutôt les écoutait avec dévotion: peu importe de servir une messe ou de la dire sans servant répondent les anges eux-mêmes au prêtre. Le Christ lui-même, prenant les traits d'un enfant, vint servir la messe de Saint Pierre Pascal, un jour qu'il était sans servant de messe, comme le rapporte son histoire.

Eve. Lundi 28 mars à 14h00. Drouot - Richelieu - Salle 11. EMail : contact@auctioneve.com - Tél. : +33 (0)1 53 34 04 04