image_68483499

La Colonne pascale était exposée dans l'église Saint-Bonaventure, dans le cadre du "Parcours dans la ville", opération culturelle initiée par le Musée d'art contemporain de Lyon. Un clic sur le site du MAC pour en savoir plus www.mac-lyon.com

LYON [22.04.11] – Une œuvre d’art contemporain de l’artiste Pascale Marthine Tayou installée dans une église au centre de Lyon a été vandalisée.

La Colonne Pascale, œuvre d’art créée par l’artiste camerounais Pascale Marthine Tayou, a été renversée le soir du 19 avril. L’œuvre, composée d’un empilement de casserole sur une hauteur de 7 mètres était installée dans la nef de l’église Saint-Bonaventure de Lyon.

Une corde et un mousqueton ont été retrouvés sur place, sans doute utilisés pour renverser la colonne bien accrochée, selon France3 Rhône-Alpes. Les éléments abîmés ont été transférés au Musée d’art contemporain de Lyon pour être réparés et la Colonne Pascale devrait être réinstallée en fin de semaine.

L’œuvre a été retrouvée au sol par le curé de l’église. Elle fait parti d’une exposition organisée par le Musée d’art contemporain consacrée à l’artiste camerounais et intitulée « Always All Ways (tous les chemins mènent à ...) ». Selon Muriel Jaby, responsable de la communication au musée, une personne se trouvait sur les lieux au moment des faits mais elle aurait nié toute responsabilité, d’après l’AFP.

Le musée a porté plainte et la police a affirmé que des témoins avaient entendu la colonne tomber, en plus du sacristain, alerté par le bruit. Selon Muriel Jaby, aucune preuve ne permet de viser des extrémistes religieux. Cependant, après le vandalisme de l’œuvre Piss Christ d’Andres Serrano à Avignon, il s’agit de la deuxième œuvre liée à la religion chrétienne en moins d’une semaine a avoir été la cible de vandales.