groupe_figural_en_bronze_representant_apollon_et_daphne_attribue_a_fra_d5432421h

Groupe figural en bronze représentant Apollon et Daphné. Attribué à François Lespingola  (1644-1705), Vers 1700. Photo Christie's

Reposant sur une base de forme rectangulaire de style naturaliste; patine brun rougeâtre translucide à rehauts brun foncé. Hauteur: 45 cm. (17¾ in.); Hauteur totale: 50 cm. (19¾ in.). Estimate €300,000 - €500,000 ($445,600 - $742,667)

Provenance: Collection Cottreau, Galerie Georges Petit, Paris, 28/29 avril 1910, lot 100. Michel Segoura, Paris jusqu'en 1978. Important collectionneur français.

Literature:

BIBLIOGRAPHIE: Lucien Cottreau, Paris, Galerie Georges Petit, Catalogue des Objets d'Art et de la Haute Curiosité de l'Antiquité, du Moyen-Age, de la Renaissance des XVIIe et XVIIIe siècles, Faiences Italiennes, Emaux Champlevés et Peints de Limoges, Ivoires - Bronzes, Objets de Vitrine, 28-29 April, 1910, lot 100.

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES: Knoedler, The French Bronze 1500-1800, New York, 1968, n 33.
W. Holzhausen, Die Bronzen Augusts des Starken in Dresden, in Jahrbuch der Preuischen Kunstsammlungen 60, 1939, p. 176, fig. 14.
H. Weihrauch, Europische Bronzestatuetten des 15. bis 18. Jh., Braunschweig 1967, p. 413, fig. 497.
U. Berger, V. Krahn, Bronzen der Renaissance und des Barock, Katalog der Sammlung, Braunschweig 1994, p. 321-323, cat. n 262.
Paris, Musée du Louvre, Bronzes Français - de la Renaissance au Siècle des Lumières, 24 oct- 19 jan 2009, G. Bresc-Bautier et G. Scherf eds., pp 294-304.

Notes: Lorsque le groupe de marbre grandeur nature d'Apollon et Daphné de Gianlorenzo Bernini (1598-1680) fut dévoilé à la Villa Borghèse en 1625, l'émotion et l'admiration furent considérables.
Cette personnification de la victoire de la chasteté sur l'amour est tirée des Métamorphoses d'Ovide et décrit comment Apollon frappé par une flèche d'or de Cupidon se lança à la poursuite de Daphné, qui, touchée à son tour par une flèche de plomb tenta d'échapper au jeune dieu. Au cours de sa fuite, Daphné implora son père Pénée de la sauver et c'est alors que des branches commencèrent germer de ses bras, des racines jaillirent de ses pieds, et enfin son buste entier se changea en laurier: 'A peine elle achevait cette prière, ses membres s'engourdissent; une écorce légère presse son corps délicat; ses cheveux verdissent en feuillages; ses bras s'étendent en rameaux; ses pieds, naguère si rapides, se changent en racines, et s'attachent la terre : enfin la cime d'un arbre couronne sa tête et en conserve tout l'éclat'. (Métamorphoses, I, 453 ff)

Ce modèle est inspiré du célèbre marbre de Bernini et a influencé de nombreux artistes aux XVIIème et XVIIIème siècles. L'artiste a ici ajouté à la composition un troisième personnage, le Dieu fleuve Pénée. Plusieurs versions de ce modèle sont connues et sont conservées dans des collections publiques et privées. Ce modèle a été attribué à de nombreux artistes, notamment Antoine Coysevox (1640-1720) et Giovanni Battista Foggini (1652-1725). Cependant, les recherches récentes ont révélé que ce travail est l'oeuvre du sculpteur François Lespingola (1644-1705).
C'est en 1665 que Lespingola obtint le troisième prix de sculpture de l'Académie et se vit décerner une bourse royale pour aller étudier à la nouvellement fondée Académie San Luca de Rome. A la différence de la plupart de ses confrères qui utilisaient des modèles antiques et les reproduisaient, Lespingola est connu pour avoir créé ses propres modèles. Il revint à Paris en 1675 et fut admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture avant de consacrer tout son temps aux commandes de Louis XIV de qui il devint le sculpteur attitré en 1676. De 1676 à 1704 Lespingola conçut et réalisa la plupart des commandes royales en particulier pour le château de Versailles et les Invalides.
Le modèle d'Apollon et Daphné ici présent est répertorié en 1910 comme appartenant à l'éminente collection Cottreau, collection qui fut vendue par la Galerie Georges Petit à Paris les 28 et 29 avril 1910, lot 100 (fig. 1). Il figure ensuite dans la galerie de Michel Segoura qui le vendit le 9 décembre 1978 (150.000 F) au propriétaire actuel.
Il s'agit d'un exemple emblématique de la dynamique complexe, multi dimensionnelle de la sculpture baroque française. Conçue comme un groupe en trois-dimensions, la composition de cette sculpture propose une interprétation de l'espace et un impact visuel différents selon l'angle à partir duquel elle est contemplée.

Tant par son illustre provenance, sa composition, sa finesse d'exécution que par sa vivacité de modelage notre groupe est assurément une oeuvre française propageant sans complexe l'influence de Bernini et la grande maîtrise de Lespingola.

The unveiling in 1625 of the marble group of Apollo and Daphne in the Villa Borghese, Rome, caused a sensation and made a European celebrity of its creator, Gianlorenzo Bernini (1598-1680). The scene, emblematic of the victory of Chastity over Love, derives from Ovid's Metamorphoses and describes how Apollo, struck by Cupid's golden arrow, pursues Daphne, who has in turn been struck by Cupid's leaden arrow, which has stirred her to flee. During her pursuit, Daphne prays to her father for salvation and at that moment branches sprout from her arms and roots from her feet and she is eventually transformed into a laurel tree: "a thin bark closed around her gentle bosom, and her hair became as moving leaves; her arms were changed to waving branches, and her active feet as clinging roots were fastened to the ground - her face was hidden with encircling leaves." (Metamorphoses I, 453 ff.)
The model upon which the present bronze is based has been variously attributed, to Antoine Coysevox (1640-1720) and Giovanni Battista Foggini (1652-1725). However, recent research has revealed that it is most likely attributable to the French sculptor François Lespingola (1644-1705). In 1665, Lespingola obtained the third sculpture prize at the Acadmie and gained a Royal Scholarship to study at the newly founded French Royal Academy in Rome, in 1666. Unlike most of his contemporaries, who had to make copies of antiquities, Lespingola was also allowed to create his own models. He returned to Paris in 1675 and was admitted to the Acadmie Royale de Peinture et de Sculpture and in 1676 was fully employed in the service of Louis XIV. In this capacity, his main activity was the design and execution of models for many of the largest and most important royal commissions at the Chateau de Versailles and the Invalides.

The present bronze depicting Apollo and Daphne is recorded in 1910 as coming from the distinguished Cottreau collection that was sold by Galerie Georges Petit, in Paris, 28-29 April 1910, lot 100. It was later owned by Michel Segoura who subsequently sold it in 1978 to an important private Parisian collector with whom it has resided ever since. Apart from its distinguished provenance, this bronze is exceptional for its outstanding sculptural quality and finesse. It is a perfect example of the type of highly dynamic and complex multi-figural compositions emerging during the French baroque. Conceived as a fully three-dimensional group, this masterpiece retains a strong its visual impact from every angle.

Christie's. 500 Ans: Arts Décoratifs Européens, 4 - 5 May 2011. Paris www.christies.com