1303979819597399

Lampe à huile, atelier d'Andrea Briosco, dit le « Riccio » (1470/75-1532). Padoue, début du XVIe siècle

La base tripode à décor de feuilles d'acanthe est faite de trois pattes animales se terminant par une griffe de lion.
Le fût tourné en vase à godrons et décor feuillagé soutient une grande corolle de feuilles d'acanthe accueillant le corps en forme de navette, si bien que la lampe fonctionnait avec deux mèches, une à chaque extrémité. Au centre de cette dernière est fixé un satyre nu accroupi, dans la lignée des sujets prisés par le grand maître padouan pour décorer des objets utilitaires (luminaires, encriers, salières, etc.).
Bronze fondu à la cire perdue et reparé.
Très bel état de conservation. Petit manque à une extrémité de la navette.
L'axe du satyre a été refileté, comme la liaison du fût à la navette.
Comme c'était habituel à l'époque, les différentes parties ont été fondues séparément, mais leurs patines sont identiques.
H : 26,5 cm. Estimation : 25 000 / 35 000 €

Seules sont répertoriées une petite dizaine de lampes à huile très similaires à la nôtre, plus ou moins complètes (Cleveland Museum of Art, ancienne collection du Dr. Ernö Wittman à Budapest, musée du Bargello à Florence, Victoria and Albert Museum à Londres, ancienne collection J. Pierpont Morgan à New York, Ashmolean Museum à Oxford, Cà d'Oro à Venise).
Les autres exemplaires qui sont parvenus jusqu'à nous sont malheureusement très incomplets.
D'autres combinent certains éléments de notre lampe avec des composants qui lui sont étrangers.
L'exemplaire de la Fondation Bemberg à Toulouse possède une nef et un fût identiques à la nôtre, mais sommée par un putto armé d'un glaive et d'un bouclier, et une base triangulaire ; celui du musée des beaux-arts de Copenhague est sommé par le même satyre accroupi mais son corps a la forme d'une tortue posée sur une serre d'aigle.

Hôtel des Ventes Victor Hugo - 21000 Dijon. Vente aux enchères du Dimanche 15 mai 2011. 122, avenue Victor Hugo - 21000 Dijon.   Tel. 03 80 560 560