hdvase_decor_lustre

Vase à decor de lustre. Limoges, Manufacture Duboucheron, vers 1900. Grès, H. 18,8 cm. Limoges, musée national Adrien Dubouché © Rmn / Jean-Gilles Berizzi

Cette exposition répond à la volonté de la Ville de Limoges - dont le nom même est devenu synonyme de porcelaine dans de nombreux pays - d’organiser une exposition qui mette en valeur la production des neuf centres céramiques européens regroupés à son initiative dans l’ambitieux projet UNIC (Urban Network for Innovation in Ceramics) : Aveiro (Portugal), Castellón (Espagne), Cluj Napoca (Roumanie), Delft (Pays-Bas), Faenza (Italie), Limoges (France), Pécs (Hongrie), Séville (Espagne), Stoke-on-Trent (Angleterre) ; auxquels s’ajoute Selb (Allemagne) par l’intermédiaire du Porzellanikon Museum.

Depuis 1.000 ans, Limoges est la capitale des arts du feu : émaux médiévaux champlevés sur cuivre et émaux peints de la Renaissance. Depuis plus de 250 ans, elle a acquis une renommée internationale grâce au savoir-faire de ses fabricants de porcelaine. Connue aussi sous le nom d’or blanc, la porcelaine orne aujourd’hui encore les tables les plus prestigieuses à travers le monde ; chefs d’Etat et ambassades apprécient cette vaisselle raffinée. Elle sait aussi s’adapter en séduisant des amateurs plus modestes et en s’installant dans les demeures bourgeoises ou populaires sensibles à l’alliance de tradition et de modernité.

En mettant en perspective les évolutions techniques et les grands courants artistiques qui ont marqué l’histoire de ces différents centres depuis leur création jusqu'à aujourd'hui, cette manifestation témoigne de la qualité et de la vitalité de la tradition céramique européenne comme de la richesse du patrimoine conservé par les institutions culturelles de chacune de ces villes.

S’adressant au public le plus large, l’exposition propose en premier lieu une définition claire des quatre grandes familles de céramique : la terre cuite et la faïence à la pâte poreuse, ainsi que le grès et la porcelaine dont la pâte est totalement imperméable. Les origines lointaines de la porcelaine (Chine, Corée et Japon) sont évoquées, ainsi que le rôle joué par Marco Polo dans la découverte par l’Occident de cette précieuse vaisselle. Les secrets de fabrication de l’or blanc longtemps convoités, ne furent maîtrisés par les Européens qu’au début du XVIIIe siècle, comme le rappelle l’exposition.

Organisée de façon chronologique, la présentation suit les grands courants esthétiques qui se sont succédé : baroque et néoclassicisme, puis romantisme, avant d’aborder l'orientalisme, l'éclectisme ou encore le japonisme. Certaines techniques mises au point au cours du XIXe siècle, comme le pâte sur pâte ou le grain de riz sont également présentées ainsi que les recherches effectuées par les céramistes sur les émaux de couleurs, en particulier les fameux rouges de cuivre et les lustres.

Pour le XXe siècle, des pièces remarquables représentatives de l'Art Nouveau, de l'Art Déco, des années 50 et 70 ainsi que des oeuvres design produites dans chacun des centres invités sont réunies. Des pièces contemporaines, dues à neuf artistes présélectionnés dans le cadre d’un concours international de création, sont en cours de réalisation au sein des manufactures de porcelaine de Limoges.

L'exposition, qui n’a pas vocation à être exhaustive, réunit plus de 400 pièces du XVIIe siècle à nos jours, souvent aussi inconnues qu’inattendues, ainsi qu’une dizaine d’oeuvres magistrales par leur réalisation et leurs dimensions, datant du milieu du XIXe siècle.

Galerie des Hospices - Limoges. 18 juin - 26 septembre 2010

hdtheiere

Théière, Staffordshire, Manufacture indéterminée, vers 1760. Terre cuite. H. 10,5 cm. Stoke-on-Trent, The Potteries Museum & Art Gallery © Photography courtesy of the Potteries Museum & Art Gallery, Stoke-on-Trent

hdcouple_galant

Groupe : couple galant. Faenza, Manufacture Ferniani, vers 1760-1770. Faïence stannifère. H. 20 cm. Faenza, Museo Internazionale delle Ceramiche (MIC) © Museo Internazione delle Ceramiche in Faenza

hdbouillonplateau

Bouillon couvert et son plateau. Limoges, Manufacture royale des porcelaines de Limoges, vers 1788. Porcelaine dure, décor de petit feu. Plateau : H. 3,2 ; Bouillon : H. 7 cm. Limoges, musée national Adrien Dubouché © Rmn/Michèle Bello

hdservice_blc_or.

Service à café blanc et or. Limoges, Manufacture Coussac-Bonneval, vers 1830. Porcelaine dure. verseuse: H. 23,5 ; Crémier : H. 20,2 ; Sucrier : H. 14,8 ; Tasses : H. 9,8 ; Soucoupes : H. 2,3 cm. Limoges, musée national Adrien Dubouché © Rmn / Hervé Lewandowski

hdsurtoutechassiers

Surtout du service Cérès. Limoges, Manufacture Pouyat, 1855; Modèle de Paul Comolera. Porcelaine dure, biscuit - H. 69 cm. Limoges, musée national Adrien Dubouché © Rmn/Guy Gendraud

hdtasse_mousseline

Tasse et soucoupe Mousseline. Limoges et paris, Manufactures Pouyat et Peullier, vers 1867. Porcelaine dure. Tasse : H. 5,6 ; Soucoupe : H. 2,1 cm. Limoges, musée national Adrien Dubouché © Rmn / Hervé Lewandowski

hdtasse_soucoupe

Tasse et soucoupe. Limoges, Manufacture indéterminée, XIXe siècle. Porcelaine dure. Tasse : H. 8,5 ; Soucoupe : H. 1,8 cm. Limoges, musée national Adrien Dubouché © Rmn / Jean-Gilles Berizzi

hdservice_papillon

Service au papillon. Limoges, attribué à la Manufacture Ardant, XIXe siècle. Porcelaine dure. Verseuse : H. 4 ; Sucrier : H. 12 ; Tasse : H. 7 ; Soucoupe : D. 12 cm. Collection Lachaniette © Rmn / Jean-Gilles Berizzi

hd185

Vase en forme de carpe. Pècs, manufacture Zsolnay, 1884. Tadé Sikorski. Grès, émail majolique - H. 38 cm. Pècs, musée Janus Pannonius © Janus Pannonius Muzeum, Pecs

hdassiette_elfe

Assiette décorative. Kronach, Manufacture Rosenthal, vers 1900. Modèle de Lo (Léonore) Hiller. Porcelaine dure, décor de pâte sur pâte - D. 24 cm. Hohenberg, Deutsches Porzellan Museum © Porzellanikon

hdplat_bleu

Plat bleu. Delft, 1931 Décor de J. A. Burghoorn. Terre vernissée - H. 4,5 cm. Delft, musée de la société Royal Delft © Royal Delft, Pays-Bas

hdvase_oiseau

Carafe. Limoges, Manufacture Tressemanes et Vogt, 1914. Décor de Vigneron. Porcelaine dure - H. 30,5 cm. Limoges, musée national Adrien Dubouché © Frédéric Magnoux

hdaiguiere

Aiguière. Manufacture Vista Alegre, 1881-1921. Porcelaine dure. H. 32,5 cm. Vista Alegre, Vista Alegre Museum © Ivo Guimaraes

hd189

Jardinière ornée d'une femme pêchant. Pècs, Manufacture Zsolnay, 1902. Sigismund Dsbanski Sixtus. Grès, mail éosine - H. 30,5 cm. Pècs, musée Janus Pannonius © Janus Pannonius Muzeum, Pecs

hdPierrot_assis

Pierrot assis. Selb, Manufacture Ronsenthal, vers 1920-1930. Modèle de Dorothea Charol. Porcelaine dure, décor sous émail - H. 16,5 cm. Hohenberg, musée de la porcelaine allemande © Porzellanikon, Deutsches Porzellan Museum

hdvase

Vase. Limoges, Manufacture La Porcelaine limousine, 1925. Forme de Pierre Chabrol, décor de René Crevel. H. 70 cm. Limoges, Musée national de porcelaine Adrien Dubouché © Rmn / Frédéric Magnoux

hd107a

Couple de guépards : Limoges, Manufacture Haviland, 2009. Loët Vanderveen. Porcelaine - Guépard assis : H. 26 ; Guépard couché : H.16,6 cm. Société Haviland © Rmn / Jean-Gilles Berizzi

hd147

Vase Innocence. Limoges, manufacture Bernardaud, 2009. Sylvain Dubuisson. Pocelaine et bois de noyer d'Amérique - H. 125 cm. Collection Société Bernardaud © Bernardaud

hd105b

Deux lampes Half moon B. Limoges, Esprit porcelaine, 2009. Gilles Méraud. Porcelaine - H. 29 cm. Collection particulière © Rmn / Jean-Gilles Berizzi