01

Table cabaret, Allemagne, milieu du XVIIIème siècle. photo Artcurial

En bois sculpté laqué noir, vert et en partie doré, le plateau en vernis européen à l'imitation de la Chine, à décor de personnages dans un paysage animé de pagodes, oiseaux et arbres fleuris, la bordure à décor d'entrelacs, la ceinture à motif de cartouche rocaille reposant sur des pieds galbés surmontés de cabochons asymétriques, sous le plateau marquée uAPALLod ; restaurations au décor
Hauteur : 80,5 cm. (31 ¾ in.), Largeur : 83 cm. (32 ¼ in.), Profondeur : 55,5 cm. (21 ¾ in.). Estimation : 15 000 / 20 000 €

A German black and gilt-japanned centre table, mid 18th century

Une paire de tables en cabaret comparables, attribuées à Joseph Diebel (1716-1793) d'après un dessin du sculpteur Johann August Nahl (1710-1785) ou Johann Michael Hoppenhaupt II (1709-1769), ont été vendues par Christie's Londres, le 2 avril 1998, lot 50, provenant du comte Heinrich von Bünau, au château de Dahlen, puis par descendance.

Nahl voyagea en France et en Italie et résida quelque temps à Strasbourg où il travailla pour le Palais Rohan. De retour à Berlin en 1740, il fut nommé Directeur des Ornements du roi de Prusse, Frédéric le grand. Ornemaniste et sculpteur, il créa stucs, boiseries et mobilier pour les résidences en chantier telles que le château de Berlin, Monbijou, Charlottenbourg ou Sanssouci. En 1746, les frères Hoppenhaupt prirent sa suite et conservèrent ce style attaché à la personnalité de Frédéric II.

Une table attribuée à Johann August Nahl, conservée au château Fasanerie a Fulda, illustrée dans H.Kreisel, Die Kunst des deutschen Mobels, Munich, vol II, 1970, fig. 818, est très proche de la nôtre.

La vogue de ce type de table toucha également la France et on peut citer a titre d'exemple une table conservée au Musée Carnavalet illustrée dans Anne Foray-Carlier, XXX, p 64, fig. 17.

Artcurial - Briest-Poulain-F.Tajan - Paris. Vente du Mercredi 15 décembre 2010. Hôtel Dassault - 7 Rond Point des Champs-Elysées - 75008 - Paris. www.artcurial.com