1

Exceptionnelle paire d'applique à deux bras de lumière en bronze ciselé et doré. Paris vers 1780

le corps de l'applique est composé d'une lyre terminée par un masque de satyre, d'où partent deux branches terminées par une bobèche ornée de fruits et pampres. Une guirlande de grappes de raisin et de feuilles de vigne réunie les deux branches. La lyre est retenue par des festons de laurier sur lesquels viennent s'enrouler un serpent, le tout sommé par un nœud de rubans. Haut. : 64 - Larg. : 33 cm. Estimation : 30 000 / 40 000 €

Bibliographie :
-H.Ottomeyer & P.Pröschel, Vergoldete Bronzen, t.1, p.24
- J.Parker, Period rooms in the Metropolitan Museum of art, New York. 1996, p.131,132
- B.Pons, Grands décors français 1650-1800, Paris, 1995, p.132

Note: Une paire de bras de lumière similaire est décrite en 1786 sur un pilastre en marbre du petit salon de l'hôtel de la famille des Deux-Ponts à Strasbourg puis passèrent ensuite dans leur résidence de Münich avant de rejoindre aujourd'hui le château d'Aschaffenburg.

Nous retrouvons une autre paire similaire dans la dispersion de la collection Bardac vendue le 8 décembre 1927 sous le n°74 à l'hôtel Drouot (reproduction au catalogue)

Une paire très approchante est également conservée dans la Wrighstman Collection à New York.

Nous retrouvons également deux autres paires avec une petite variante (un nœud à la place du serpent) qui sont exposées sur la boiserie de la salle du dais de l'hôtel Tessé ( hôtel situé quai Voltaire à Paris) conservée au Metropolitan Museum de New York.

Vendredi 13 mars, salle 5-6 - Drouot-Richelieu. Giafferi SVV. Mme Daniel, MM. Millet, Fravelles, Schoeller, Louot, Ansas, Vandermeersch, Pomez, Burgi, Rémy, Kassapian, cabinet Vendôme Expertise